L'édition 2008, jour après jour

Jour après jour, nos envoyés spéciaux Jean-Pierre Coréa et Abdoulaye Cissokho couvrent en direct le festival

L'hommage à un Grand Homme

Aimé Césaire

Gorée Diaspora Festival, appelle cette année Aimé Césaire, que dis-je, convoque l’homme et sa pensée, et de ce fait, marque une césure, pour mettre définitivement sur orbite ce festival si particulier, en écrivant la 4ème page d’ « Un cahier d’un retour aux sources de la diaspora ».
Comme il est si bien dit dans la présentation de cette 4° édition, Aimé Césaire incarnait le concept même du Gorée Diaspora Festival, qui est d’ « ouvrir la porte du retour » dans un élan universel de fraternité, de réconciliation, de renaissance africaines, dans un élan d’ouverture à l’autre, sans racisme ni haine, dans le respect des différences, de la pluralité, et loin des antagonismes qui figent l’homme dans la perversion de la domination, de l’oppression et de l’identité suicidaire.

Jeudi 13 Novembre

Compte-rendu

C’est pas Montreux, mais ça « jazze. » Ce n’est pas Nothing Hill, notre île a plus de style. Première journée de cette 4ème édition

Vendredi 14 Novembre

Compte-rendu

C’est pas Montreux, mais ça « jazze. » Ce n’est pas Nothing Hill, notre île a plus de style. Première journée de cette 4ème édition

Samedi-dimanche 15 et 16 Novembre

Compte-rendu

C’est pas Montreux, mais ça « jazze. » Ce n’est pas Nothing Hill, notre île a plus de style. Première journée de cette 4ème édition